Prêts pour l'avenir?

Immark se présente sous un nouveau jour. Nous abordons l'année 2022 avec un vent de fraîcheur. Notre nouvelle identité visuelle est assortie d'un nouveau site Internet, qui apporte clarté et informations utiles. Nous nous réjouissons de continuer à vous proposer des solutions complètes dans le domaine des déchets électriques et électroniques. 

En savoir plus

Processus

Processus de recyclage

Prestations

Marchendise

Désassemblage

Traitement mécanique

Matières premières

Utilité

Marchendise
Désassemblage
Traitement mécanique
Matières premières
Utilité

Chez nous, l'assurance qualité et la transparence des flux de substances commencent par la saisie exacte des poids à la réception des marchandises.

La première étape est le démontage manuel des composants contenant des polluants.

Lors de la dépollution mécanique, les appareils usagés font l'objet d'un broyage préalable tout en douceur dans une installation spécialisée. 

Jusqu’à 70 % des matériaux de fabrication utilisés dans l'industrie proviennent du cycle de recyclage. Ce n’est donc pas étonnant que la transformation des déchets en matières premières précieuses soit devenue une ressource vitale.

Un véritable développement durable implique que les biens usagés soient réintroduits dans le circuit des matériaux comme matières premières secondaires. 

Prestations

Marchendise

Désassemblage

Traitement mécanique

Matières premières

Utilité

Marchendise
Désassemblage
Traitement mécanique
Matières premières
Utilité

Chez nous, l'assurance qualité et la transparence des flux de substances commencent par la saisie exacte des poids à la réception des marchandises.

La première étape est le démontage manuel des composants contenant des polluants.

Lors de la dépollution mécanique, les appareils usagés font l'objet d'un broyage préalable tout en douceur dans une installation spécialisée. 

Jusqu’à 70 % des matériaux de fabrication utilisés dans l'industrie proviennent du cycle de recyclage. Ce n’est donc pas étonnant que la transformation des déchets en matières premières précieuses soit devenue une ressource vitale.

Un véritable développement durable implique que les biens usagés soient réintroduits dans le circuit des matériaux comme matières premières secondaires. 

Qualité d'entrée de jeu : la réception des marchandises

Chez nous, l'assurance qualité et la transparence des flux de substances commencent par la saisie exacte des poids à la réception des marchandises. Les marchandises entrantes sont saisies et pesées sur des ponts-bascule reliées au système informatique. Ceci nous permet de retracer précisément les flux de matériaux. 

Un travail manuel important : le désassemblage

Lors de la phase de tri préalable, nous décidons quels appareils électriques et électroniques sont destinés à la dépollution manuelle et lesquels seront directement transférés au traitement par machine. La première étape est le démontage manuel des composants contenant des polluants : les écrans cathodiques, les commutateurs contenant du mercure, les tubes fluorescents et les batteries liquides sont séparés des appareils et éliminés de manière écologique. Les pièces sont ensuite soumises au traitement mécanique.

Qu'est-ce qui reste, qu'est-ce qui part : le traitement mécanique

Élimination mécanique des substances nocives

Lors de la dépollution mécanique, les appareils usagés font l'objet d'un broyage préalable tout en douceur dans une installation spécialisée. Les éléments contenant des polluants, tels que les batteries et les condensateurs, se détachent des points de serrage et de soudure et sont évacués quasiment intacts.

Séparation mécanique

Les matériaux exempts de polluants sont ensuite transférés en séparation fine, phase consistant à séparer les métaux des autres matières. Le tamisage qui suit permet de séparer proprement le métal du plastique. Ainsi, les fractions métalliques et plastiques retournent dans le circuit des matériaux sous une forme aussi pure que possible.

Précieuses : les matières premières

Jusqu’à 70 % des matériaux de fabrication utilisés dans l'industrie proviennent du cycle de recyclage. Ce n’est donc pas étonnant que la transformation des déchets en matières premières précieuses soit devenue une ressource vitale.

Nous obtenons les matières premières suivantes à partir des déchets:

  • Ferraille: le métal de récupération classique destiné à la production de nouveaux produits à base de fer.
  • Métaux non ferreux: nous séparons les métaux tels que l’aluminium, des alliages d’étain, de zinc, de cuivre et de nickel ou des métaux précieux, etc., selon des critères spécifiques. Ces fractions sont utilisées pour fabriquer de nouveaux alliages ou métaux purs dans des fonderies et usines sidérurgiques modernes.
  • Verre: nous récupérons du verre purifié, par ex. à partir des écrans cathodiques. La fabrication de verre à partir de vieux tessons permet d'économiser des matières premières et surtout de l'énergie, car il n'est pas nécessaire de faire fondre le mélange de matières premières.
  • Plastiques: nombre de plastiques usagés sont une alternative aux plastiques neufs, produits à partir du pétrole selon des méthodes lourdes et coûteuses. Les plastiques se revalorisent différemment en fonction de leur type : on peut les utiliser comme matériaux pour fabriquer de nouveaux produits, les réduire à leurs composants gazeux initiaux ou exploiter l'énergie chimique qu'ils renferment pour produire de l'énergie.